Comment optimiser sa fiscalité grâce aux SCPI ?

 

Qui ne chercherait pas  aujourd’hui, à se constituer un patrimoine en  percevant des revenus locatifs, le  tout en réduisant sa facture fiscale ? Loin d’être une longue marche difficile, il existe des manières d’y accéder en utilisant les dispositifs fiscales propres aux Sociétés Civiles de Placement Immobilier. En effet, devant un marché de l’immobilier toujours plus réglementé, il apparaît nécessaire de s’adresser à des professionnels du secteur afin d’optimiser son investissement.

C’est ce qui explique que les SCPI apparaissent comme une alternative attractive pour les investisseurs  amoureux de la pierre désirant réduire leurs impôts tout en contournant les risques de la gestion locative (vacance locative, charges de copropriété…).

En  effet, outre le fait de percevoir des revenus réguliers après les trois premières années, les souscripteurs de SCPI fiscales parviennent à alléger leurs fiscalités. Ces SCPI constituent  généralement de fait, une formule d’épargne très intéressante. Quelles sont les SCPI qui permettent de réduire ses impôts ? Il existe 3 types de SCPI qui offrent des avantages fiscaux spécifiques

Les SCPI Duflot

Les SCPI Duflot permet d’investir dans un placement collectif qui répond aux exigences de performances énergétique globale (bien neufs ou restructurés) et respecte les plafonnement des loyers pour permettre une offre de logement cohérente avec le marché où se situe le bien.

En investissant dans les SCPI Duflot, les souscripteurs perçoivent des loyers et profitent d’une réduction d’impôts (qui s’applique dès l’année de souscription) de 18% (sur 95% du montant de la souscription) pendant une période de 9 ans. On peut voir sa réduction d’impôt jusqu’à 5700 €/an maximum (en conservant ses parts entre 14 et 16 ans).

La SCPI Duflot s’avère donc judicieux car pour un placement de 10 000 euros par exemple, elle offre 1 710 euros en réduction d’impôt et une rente régulière. Enfin, avec un montant des parts variant entre 500 et 5000 euros, l’investissement dans les SCPI Duflot reste un investissement accessible à de nombreux contribuables.

 

Les SCPI Malraux

Les SCPI Malraux concernent les investissements dans des logements situés dans les secteurs sauvegardés des villes françaises, les quartiers anciens dégradés et ZPPAUP[1] et ont vocation à être rénovés. C’est le seul régime immobilier qui permet une défiscalisation immédiate d’un montant considérable au titre des travaux réalisés sur les biens à rénover. Investir dans les SCPI Malraux permet de réaliser des défiscalisations significatives sur des actifs peu risqués en évitant les contraintes de la gestion locative et celles de la réalisation des travaux.

La réduction d’impôt s’élève à 30% sur la quote-part des 65% du montant de l’investissement lié aux travaux à réaliser. Cela revient à une réduction d’impôt de l’ordre de 18% à 20% du montant total investi. (La réduction est plafonnée à 100 000 €  d’assiette de travaux éligible, soit une réduction d’impôt de 30 000€  maximum).

L’autre atout majeur des SCPI Malraux consiste à offrir des tickets d’entrée très accessible qui permettent ainsi d’effectuer des défiscalisations importantes. Ainsi,  avec une souscription minimale de 10 000 €, on peut noter une réduction d’impôt d’environ 1 800 €.

Il s’agit d’un placement effectué sur 9 années au minimum mais c’est dans une durée située entre 12 et 15 ans qu’il devient possible de bénéficier de la valorisation du patrimoine revendu.

 

Les SCPI Déficit Foncier

Les SCPI Déficit Foncier investissent dans des biens à rénover dont les travaux réalisés sont déductibles des revenus fonciers. Concrètement, le mécanisme permet de retrancher aux loyers perçus les différentes charges liées aux biens loués. Lorsque les charges sont supérieures aux revenus fonciers, on parle alors de déficit foncier. A partir de là, les propriétaires peuvent soustrairent ce déficit des autres revenus soumis à l’impôt dans une limite de 10 700 euros par an. Par ailleurs, s’il dépasse le plafond, il faut savoir que le surplus est reportable pendant une durée de 10 ans.

Cet investissement s’avère d’autant plus intéressant que les investisseurs possédant de forts revenus fonciers car ils peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt de 45% s’ils sont situés dans la tranche maximale de l’Impôt sur le revenu.

 

Pour conclure, l’investissement dans les SCPI fiscales s’avère être un placement financier sécurisé, rentable et complet, dans la mesure où il permet de jouir des avantages de l’immobilier direct (création d’un patrimoine, perception de revenus locatifs…) et de ceux propres aux SCPI. Toutefois, comme tout investissement, celui-ci peut néanmoins comporter des risques et une perte en capital.

 

[1]     Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager

About the Author

Jonathan Dhiver
Co-fondateur de Meilleure SCPI. Avant de créer MeilleureSCPI.com, j’ai exercé pendant 5 années dans un cabinet de conseil en immobilier d’entreprise. Je m’adressais à une clientèle de particuliers, de fonds d’investissements, et en particulier aux SCPI. Partant du constat qu’il n’y avait pas de plateforme dédiée aux SCPI et rassuré par le modèle et les performances de ce type de placement, j’ai décidé de lancer MeilleureSCPI.com, un site comparateur des SCPI s’adressant aux particuliers et aux professionnels.

Be the first to comment on "Comment optimiser sa fiscalité grâce aux SCPI ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*